Transport combiné rail-route : la viabilité du modèle économique est remise en question par le désengagement de l’Etat

 

L’activité de transport combiné rail-route a pleinement bénéficié de l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de marchandises. Son redressement n’en a pas moins été ralenti par la réduction des aides publiques, l’augmentation des prix de traction, la mauvaise qualité des sillons et les grèves répétitives de la SNCF en 2010. Sa progression en 2013 aurait pu accélérer sa contribution au report modal sans les nombreuses incertitudes que les pouvoirs publics font peser aujourd’hui sur la viabilité même du modèle économique des entreprises du secteur.

La profession note :
1- Une évolution favorable de l’activité en 2013.
2- Des conditions de services toujours dégradées.
3- Des politiques publiques en contradiction avec les objectifs de report modal.

Note de l’Afra sur le transport combiné