Fret ferroviaire : panorama 2013

Le Commissariat général au développement durable relève que la production des services de transport s’est à nouveau contractée en 2013, mais moins fortement qu’en 2012 (- 0,5 % après – 1,5 %). Il note surtout la forte contribution de la production de transport de marchandises à cette nouvelle dégradation. Les chiffres des transports intérieurs terrestres de marchandises par destination (en tonne.km) montrent que le dynamisme du fret international n’a pas suffi à compenser la baisse sensible du transport intérieur de marchandises.

Tableau n°1. Transports intérieurs terrestres de marchandises par destination (1)

 

Millions de tonnes.km

Évolution 2012/2013

Ensemble

204 683

– 0,3 %

National

180 601

– 1,2 %

International

24 085

+ 6,8 %

 

Les chiffres des transports intérieurs terrestres de marchandises par mode (en tonne.kilomètre) montrent que c’est à nouveau le fret ferroviaire qui obtient les résultats les plus décevants en 2013. L’impact modéré de son repli sur le recul de l’ensemble des activités de fret terrestre traduit quant à lui la forte érosion de la part modale du rail au cours de ces vingt dernières années.

 

Tableau n°2. Transports intérieurs terrestres de marchandises par mode (2)

 

Millions de tonnes.km

Évolution 2012/2013

Ensemble

204 683

– 0,3 %

Routier pavillon français

164 679

– 0,2 %

Ferroviaire tous opérateurs

32 101

– 1,3 %

Fluvial intérieur hors transit

7 905

+ 1,4 %

 

Les chiffres des transports intérieurs ferroviaires de marchandises par destination (en tonne.kilomètre) témoignent de ce que le dynamisme du fret ferroviaire international n’a pas suffi à compenser la forte baisse d’un trafic intérieur qui représente près des deux tiers de l’activité. Ce dynamisme favorable aux activités de fret ferroviaire n’en est pas moins inquiétant du point de vue de l’économie nationale… Son analyse (trafics entrant, sortant, de transit) montre le déséquilibre croissant entre les volumes entrant et sortant du territoire national.

 

Tableau n°3. Transports intérieurs ferroviaires de marchandises par destination (3)

 

Millions de tonnes.km

Évolution 2012/2013

National

20 289

  – 8 %

International entrant

3 605

+ 19,1 %

International sortant

4 818

+ 11,2 %

Transit

3 298

  + 5,8%

Total

32 010

  – 1,6 %

Dont transport combiné

8 399

+ 3,9%

 

Les chiffres des transports intérieurs ferroviaires de marchandises par les entreprises adhérentes de l’AFRA (en tonne.kilomètre) montrent à quel point les nouveaux entrants contribuent à limiter la dégradation de l’activité de fret ferroviaire sur le territoire national. Tout indique que sans leur montée en charge, beaucoup plus rapide qu’en Allemagne, la dégradation de la part modale du ferroviaire dans le fret se serait poursuivie au rythme inquiétant qui était le sien avant l’ouverture à la concurrence en 2006.

 

Tableau n°4. Transports intérieurs ferroviaires de marchandises par les entreprises adhérentes de l’AFRA (4)

 

Millions de tonnes.km

Évolution 2012/2013

Ensemble

32 010

  – 1,6 %

Entreprises adhérentes de l’AFRA

  8 637

+ 16,2 %


Sources
(1) & (2). A partir des données du SOeS (Service de l’observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable – ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie).

(3). Le transport ferroviaire de marchandises en 2013. Chiffres et statistiques n°541. Commissariat général au développement durable, SOeS, juillet 2014.

(4). Données entreprises adhérentes de l’Afra : Colas Rail, ECR, ETF, Europorte, OSR France, Trenitalia.