La dégradation du service TER en PACA

Le vice-président de la région PACA s’est ému récemment de la dégradation du service TER observée dans sa région cet été. De fait, la régularité des trains express régionaux a chuté de 5% pour tomber à 80% et le pourcentage de trains annulés est passé de 2 à 3%.

Dès la rentrée, la mise en place d’un plan d’urgence (locations de rames, rames de réserve en permanence) ainsi que de la procédure « top départ » (contrôles plus nombreux, réactivité en cas d’absence d’un conducteur…) ont permis d’améliorer la situation. Face à ces dysfonctionnements et à la protestation des régions, l’Association française du rail, a rappelé à de maintes occasions que, à l’occasion du renouvellement des conventions TER, les régions pouvaient confier par appels d’offres les liaisons régionales aux opérateurs privés. De nombreux exemples européens démontrent qu’une concurrence régulée se traduit par une amélioration significative du service offert à la clientèle  ou par une réduction de coûts d’exploitation du fait de la meilleure productivité des salariés du secteur. En Allemagne, les crédits de l’Etat fédéral consacrés au chemin de fer ont diminué de 37% de 1994 à 2011.