Lettre ouverte de l’AFRA au Premier Ministre

Les entreprises ferroviaires de fret, dans une lettre ouverte au Premier Ministre, défendent le bilan de l’ouverture du marché ferroviaire fret en France. Le volume transporté par les nouveaux opérateurs a progressé ainsi que la part modale du rail dans le transport de marchandises. L’ouverture à la concurrence a freiné le déclin du fret ferroviaire en France au cours des dernières années et a permis au transport ferroviaire de marchandises de reprendre des parts de marché au transport routier.

P1TERMINFRET

L’ouverture à la concurrence du fret ferroviaire en France a permis en huit ans :
– de mobiliser plus de 900 millions d’euros d’investissement sur le fret ferroviaire ;
– de créer plus de 2 000 emplois pérennes (+ 15% de 2012 à 2013),
– d’acquérir du matériel dont 325 locomotives,
– de transporter 8,6 milliards de tonnes/kilomètres sur les 32 milliards transportées en France soit 27% de part de marché en 2013.

La lettre ouverte de l’AFRA au Premier Ministre