Données ferroviaires en France, Allemagne et Grande Bretagne

Soutien public, Allemagne, Grande-Bretagne, France, évolution 2002/2014 (euro constant/train/km)

  • Allemagne : +2,7 % > de 10,89 (2002) à 11,19 euros/train.km (2014).
  • France :+19 % > de 19,88 (2002) à 23,72 euros/train.km (2014).
  • Grande-Bretagne (ensemble du réseau franchisé) : – 4,7 % > de 12,6 (2002) à 11,49 euros/train.km (2014).

À noter le niveau très élevé des soutiens publics en France (2 fois plus qu’en Allemagne et en GB) et leur forte progression en termes réels en douze ans. La baisse des soutiens en GB doit être toutefois relativisée car elle reflète en grande partie un effet de change euro/ livre. En livre sterling, le soutien progresse de 15 %.

(* Sources: AFRA à partir des données National Rail Trends Portal ORR, Mofair/ NEE, Comptes des transports )

Fréquentation des trains, Allemagne, Grande-Bretagne, France, évolution 2004/2014 (milliards de passager.km)

  • Allemagne : +34 % > de 39,9 (2002) à 53,7 (2014) milliards de passager.km.
  • France : +31 % > de 23,6 (2002) à 31 (2014) milliards de passager.km.
  • Grande-Bretagne : +54 % > de 7,7 (2002) à 11,9 (2014) milliards de passager.km.

Le niveau élevé du trafic régional en Allemagne rend d’autant plus spectaculaire la hausse de la fréquentation dans ce pays.

(* Sources: Comptes des transports, BAG SPNV, Display Report ORR )

Accroissement de l’offre, Allemagne, Grande-Bretagne, France, évolution 2002/2014 (millions de train.km)

  • Allemagne : +5,3 % > de 619 millions (2002) à 652 millions (2014) de train.km.
  • France : +16 % > de 204 millions (2002) à 237 millions (2014) de train.km
  • Grande-Bretagne : +21 % > de 440 millions (2002) à 532 millions (2014) de train.km.

La progression relativement modeste de l’Allemagne s’explique par la très grande extension du réseau régional (près de 3 fois celui de la France).

(* Sources: SoeS, DB Competition Report, Transport Statistics Great Britain )