L’ouverture en chiffres

L’accroissement de l’offre

Exemples Allemagne/Italie

Depuis l’ouverture en Allemagne (1994), accroissement de l’offre régionale globale de 28 % en trains-km (* Competition report 2013, DB).

• Depuis l’ouverture du marché en Italie, accroissement de l’offre de transport à grande vitesse : + 225 % départ Rome et Milan (* Ouverture à la concurrence : quels bénéfices pour les consommateurs ?, Ferrovie Dello Stato, novembre 2013).

L’évolution des tarifs

La tarification des services conventionnés dépend essentiellement des décisions des pouvoirs publics intégrant notamment des problématiques d’aménagement du territoire, d’incitation au report modal, de politiques redistributives…

Pour les services commerciaux :

– En Italie, sur un indice tel que le prix passager-km :

> réduction des tarifs grande vitesse de 10 % l’an dernier (* Ouverture à la concurrence : quels bénéfices pour les consommateurs ?, Ferrovie Dello Stato, novembre 2013).

> le prix passager-kilomètre moyen Rome-Milan en LGV est inférieur de 47 % au prix passager-km moyen Lyon-Paris en LGV (* Benchmark Trenitalia, juin 2013).

> le prix moyen du billet Rome-Milan est inférieur de 34 % à celui d’un Paris-Lyon (* Benchmark Trenitalia, juin 2013).

 Le niveau de sécurité ferroviaire

Comparaison Royaume-Uni, Allemagne, Italie, France, Belgique

Sur l’évolution du nombre de victimes entre 2004 et 2011 :

– Le Royaume-Uni et l’Allemagne sont seuls à enregistrer une baisse, respectivement de – 47 % et  – 15 % (* Eurostat, juin 2011).

 La qualité perçue du service

Exemple Royaume-Uni

Sur la ponctualité et la fiabilité en 2013 :

73 % de très ou plutôt satisfaits vs 57 % en France (* Eurobarometer survey on passengers’ satisfaction with rail services, december 2013).

Sur la fréquence des trains en 2013 :

77 % de très ou plutôt satisfaits vs 67 % en France (* Eurobarometer survey on passengers’ satisfaction with rail services, december 2013).

Sur l’information voyageurs en 2013 :

– Information en gare :

> 80 % de très ou plutôt satisfaits vs 78 % en France — à noter seulement 9 % de très satisfaits en France vs 29 % au Royaume-Uni (*Eurobarometer survey on passengers’ satisfaction with rail services, december 2013).

– Information durant le voyage notamment en cas de retard :

> 70 % de très ou plutôt satisfaits vs 43 % en France (*Eurobarometer survey on passengers’ satisfaction with rail services, december 2013).

 L’augmentation du trafic

Exemples Allemagne/Italie

Depuis l’ouverture en Allemagne (1994) :

– Augmentation du trafic régional de 69 % tous opérateurs confondus (* Competition report 2013, DB).

– Augmentation du trafic régional de DB Regio de 46 % (* Competition report 2013, DB).

Depuis l’ouverture du marché en Italie (2013) :

– Accroissement du trafic à grande vitesse de 16 % lors de la première année (* Ouverture à la concurrence : quels bénéfices pour les consommateurs ?, Ferrovie Dello Stato, novembre 2013).

 Le redressement de la branche d’activité

Exemple Allemagne

Depuis l’ouverture (1994) :

– Augmentation de 166 % du chiffre d’affaires de l’opérateur historique (* Competition report 2013, DB).

– Création de 389 entreprises ferroviaires actives, dont 110 dans le transport public à courte distance et dont 18 filiales de la Deutsche Bahn (* Competition report 2013, DB).

L’impact sur la dépense publique

Comparaison Royaume-Uni, Allemagne, Italie, France, Espagne

Évolution des contributions publiques aux services conventionnés :

– Le Royaume-Uni et l’Allemagne sont seuls à enregistrer une baisse des contributions publiques entre 2000 et 2008 (le Royaume-Uni depuis 2006).

– En Italie, les contributions publiques sont les moins élevées de l’Union européenne : 0,13 € passager-km.

– À l’inverse, en France, les contributions publiques ne cessent de croître : 0,23 € passager-km (* Étude Everys, Commission européenne 2013).