Un régulateur pour le tunnel sous la Manche

Alors qu’elle réclame une stricte séparation comptable entre le transporteur SNCF et ses services inclus dans le GIU (DCF, SNCF Infra et peut-être Gares et connexions) afin de prévenir « toute subvention croisée », l’ARAF voudrait se voir reconnaître le rôle de régulateur pour les services ferroviaires transmanche.

Actuellement, côté français, ce rôle est dévolu aux seuls représentants du gouvernement, membres de la Conférence Intergouvernementale régissant le tunnel. Or, l’ARAF fait remarquer que, côté britannique, l’Office de régulation du rail (ORR) est  compétent pour les services ferroviaires du tunnel.