Croissance en berne: les régions craignent de nouvelles ponctions

Dans son rapport public annuel présenté le 12 février, la Cour des comptes estime que l’objectif gouvernemental d’un retour du déficit public de la France à 3% du PIB en 2013 « a peu de chances d’être atteint » car il repose sur des prévisions économiques « trop favorables » (une croissance de 0,8% en 2013 alors que la plupart des organismes internationaux tablent sur 0,3%). La Cour, qui prévoit en 2013 une dette publique supérieure à 90% du PIB, considère en outre que la « priorité absolue » doit être donnée aux économies pour maîtriser la dépense publique.

Dans ce contexte, les régions de France s’inquiètent. L’Association des régions de France (ARF) affirme ainsi qu’une baisse supplémentaire des dotations publiques aux collectivités constituerait une « double peine » pour les régions qui sont plus sensibles que les autres collectivités locales à ces crédits. Selon le quotidien les Échos, le gouvernement envisagerait en effet de demander aux collectivités un effort supplémentaire de 1,5 milliards d’euros en 2014-2015 pour financer le « crédit d’impôt compétitivité ». Ce prélèvement s’ajouterait à la baisse de 1,5 milliards des dotations aux collectivités déjà annoncée pour cette période. Une ponction totale qui pourrait donc passer à 3 milliards d’euros.