Philippe Duron reconduit à la tête de l’AFIFT

Les commissions du développement durable de l’Assemblée nationale et du Sénat ont approuvé le 9 septembre la reconduction pour une durée de trois ans du député PS Philippe Duron à la présidence du conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf). Philippe Duron, qui préside cette agence depuis septembre 2012, a vu sa compétence unanimement saluée par les parlementaires, en particulier pour son pilotage de la Commission mobilité 21 dont les propositions avaient été reprises par le gouvernement Ayrault.

Selon les experts du secteur, l’AFIFT est cependant dans une situation délicate. Dans le budget 2014, la ligne des crédits de paiement n’a pu être maintenue à hauteur de celle de l’année précédente (1,76 milliard d’euros contre 1,9 milliard en 2013) que grâce à une subvention d’équilibre exceptionnelle de l’Etat permettant de compenser le manque à gagner lié à la suspension de l’écotaxe poids lourds. Mais les autorisations d’engagement ont été réduites de 90% à 600 millions d’euros contre 5,9 milliards en 2013. L’incertitude prévaut pour 2015 puisque le péage de transit poids lourds qui devait compenser, à partir du 1er janvier 2015, la moitié des recettes qu’aurait générée l’écotaxe pourrait être remis en cause par les fédérations de transporteurs routiers. Du coup, les volets « mobilité » des nouveaux contrats de plan Etat-Régions restent bloqués.