Vers un nouveau Schéma national des infrastructures de transport

Le ministère de l’Ecologie présente un avant-projet du futur Schéma national des infrastructures de transport.

Il prévoit un montant total d’investissements de l’ordre de 170 milliards d’euros au cours des vingt années à venir dont 52% environ seront consacrés au rail. Principales lignes concernées : l’autoroute ferroviaire Bettembourg-Perpignan, la liaison Paris-Hendaye et l’étoile ferroviaire de Lyon.
Pour les liaisons à grande vitesse, le document reprend les dispositions prévues par la loi Grenelle 1. Soit la création de 2 000 kilomètres environ de lignes nouvelles d’ici à 2020. Le financement des ces investissements paraît néanmoins incertain. Les nouveaux entrants déplorent le fait qu’une attention plus grande ne soit pas consacrée à la régénération du réseau classique.