Fret ferroviaire : La progression des opérateurs alternatifs se poursuit en 2013

Le 13 mai dernier l’Association française du rail (AFRA) a fait un point de presse sur l’évolution du fret ferroviaire en France. Dans un contexte global de contraction des services de transports terrestres de marchandise en France (-0,3%), le fret ferroviaire a accusé en 2013 une baisse de 1,3% des tonnages transportés (à 32,1 milliards de tonnes/kilomètres), le dynamisme du fret ferroviaire international (+12,2% à 11,7 Mds t/km) n’ayant pas réussi à compenser la poursuite de la chute du fret intérieur (-7,7% à 20,35 Mds t/km). Ce déclin global cache cependant une divergence spectaculaire : à l’inverse des entreprises du groupe SNCF, les opérateurs ferroviaires alternatifs regroupés au sein de l’AFRA ont vu leur tonnage transporté augmenter de 16,2% !

Cela montre clairement que les nouveaux entrants, comme l’a souligné Marc Bizien, directeur général d’Euro Cargo Rail, « ont redynamisé le marché du fret du fait d’une offre compétitive, diversifiée et adaptée ». « Nous avons réussi à infléchir le ralentissement », estime pour sa part Pascal Sainson (président d’Europorte) en soulignant que « les opérateurs alternatifs n’ont pas seulement gagné des parts de marché sur l’opérateur historique mais qu’ils ont été en mesure de répondre à une demande de clients qui, sans eux, ne seraient pas restés sur le fret ».