Des difficultés en perspective pour Fret SNCF

Avec un nouveau déficit prévisionnel (entre 250 et 260 millions d’euros), la société Fret SNCF n’est guère optimiste pour les mois à venir.

À l’occasion du traditionnel séminaire SNCF qui s’est tenu cette année à Berlin dans le cadre du salon Innotrans, Pierre Blayau, directeur général de SNCF Geodis, a estimé que le secteur du transport des marchandises traverse une crise grave. Sa société enregistre en effet actuellement des baisses de chiffre d’affaires comprises entre 5 et 30% selon les secteurs d’activité par rapport à la même époque de l’année 2011. De plus, il a reconnu que la SNCF continue de perdre des positions sur ce marché du fret ferroviaire. Fin 2012, la part des opérateurs du secteur concurrentiel ne cesse de progresser, à l’exemple de VFLI la nouvelle filiale fret de la SNCF, créée à la fin des années 1990 et proche des opérateurs privés par son organisation.  Par son organisation et sa compétitivité face à la route, elle se prépare à annoncer de nouveaux résultats positifs pour la deuxième année consécutive !