Un nouvel accord franco-allemand dans la grande vitesse européenne

Les opérateurs SNCF et Deutsche Bahn renforcent leur offre commerciale entre les deux pays A quelques mois de l’ouverture du dernier tronçon

A quelques mois de l’ouverture du dernier tronçon de la LGV Paris-Strasbourg, SNCF et son homologue allemand Deutsche Bahn (DB) ont signé le 23 juillet dernier un nouvel accord de coopération portant sur le transport ferroviaire à grande vitesse entre les deux pays sur la période 2016-2020. Pour l’occasion, l’ICE 3, la nouvelle génération de TGV allemand, a réalisé son voyage inaugural entre Francfort et Paris. «Notre partenariat a aujourd’hui cinq ans», a déclaré le président de la SNCF, Guillaume Pepy, en précisant qu’il «va s’étendre dans les prochaines années grâce à l’ouverture complète du TGV Est-européen ». « Le partenariat de SNCF et DB dans les longues distances européennes, représenté par notre filiale commune Alleo, est une véritable success story pour les voyageurs. Sur la période 2008-2014,  le trafic a progressé de 44%, et de 4% sur le seul premier semestre de cette année », a affirmé le couple franco-allemand d’une même voix.

Une organisation bien rodée

Depuis 2007, leur filiale commune Alleo a assuré le transport de quelque 12 millions de passagers sur la ligne reliant Paris à Francfort. « Ce partenariat, porté par des équipes mixtes franco-allemandes, a permis une forte expansion du trafic. En portant à 24 le nombre d’ICE et de TGV qui circuleront quotidiennement sur nos lignes communes, au lieu des 20 actuellement, nous entendons encore accroître le trafic ferroviaire entre la France et l’Allemagne dans l’intérêt des voyageurs et de l’environnement », a expliqué Guillaume Pepy. Avec l’ouverture du dernier tronçon de la LGV Paris-Strasbourg prévue au printemps 2016, le temps de trajet entre Stuttgart et Paris va être réduit de 30 minutes, ce qui placera la capitale du Bade-Wurtemberg à tout juste 3h10 de Paris. Le trajet Paris-Munich sera également réduit à 5h40. Le cadencement Paris-Francfort va donc pouvoir s’intensifier : de cinq voyages aller-retour, le trafic va passer à six par jour.

De nouvelles destinations à partir d’avril 2016

La nouvelle Ligne à Grande Vitesse va permettre de relier Paris et Francfort (via Strasbourg) en 3h35, soit 15 minutes de moins qu’aujourd’hui. En 2016, sur les 6 relations par jour qui seront mises en place entre Paris et Francfort, 4 liaisons en semaine continueront d’utiliser l’itinéraire actuel via Sarrebruck et Kaiserslautern, et deux liaisons seront opérées via Strasbourg. Avec l’aller-retour Francfort-Strasbourg-Lyon-Marseille, trois liaisons quotidiennes  relieront la métropole alsacienne aux deux capitales du sud-est de l’Allemagne, Francfort et Mannheim. Ainsi, Strasbourg et Karlsruhe seront-ils desservies chaque jour par 7 TGV et ICE. Côté matériel, les deux opérateurs ont décidé de porter l’effort sur la modernité. Afin de rendre les voyages plus agréables, précise le groupe SNCF dans un communiqué, la dernière génération des ICE 3, le modèle 407, de la DB viendra compléter la flotte de trains à grande vitesse, déjà améliorée par l’arrivée en 2012 de la dernière de la dernière génération des TGV Euroduplex de SNCF.