Les AVE espagnols autorisés en France… jusqu’à Montpellier

Les trains à grande vitesse espagnols AVE F100 ont reçu, le 2 août dernier, de l’établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) l’autorisation d’exploitation commerciale sur le réseau français. Mais uniquement sur le réseau « classique » en 1.500 volts (limité à 160 km/heure) et non sur le réseau grande vitesse alimenté en 25.000 volts.

En clair, les AVE de la Renfe pourront aller jusqu’à Montpellier, mais pas au delà. Explication avancée : les AVE n’ont pas encore de dispositifs 100% fiables pour supprimer les interférences nées des courants « perturbateurs » éventuellement générés par une alimentation à 25.000 volts, interférences qui peuvent nuire à la bonne réception des informations de signalisation du système ERTMS. Face à cette décision, la Renfe a décidé de ne pas aller jusqu’à Montpellier pour ne pas donner l’impression que son matériel n’est pas à l’optimum technique. Sans compter que, de leur côté, les autorités de régulation espagnoles n’ont toujours pas autorisé les TGV français à aller plus loin en territoire espagnol que Figueras. Il est possible toutefois que les autorisations complètes et respectives puissent intervenir vers la fin de l’année à l’occasion du sommet franco-espagnol.