Les Bons résultats 2012 de la Deutsche Bahn

Un mois après ceux de la SNCF, Deutsche Bahn AG a publié le 21 mars ses résultats pour l’année 2012. Le chiffre d’affaire est en progression de 3,7% à 39,3 Milliards d’€ (SNCF: + 3% à 33,8 Md€) avec notamment une hausse de 2,5% (à 1,97 milliard) du nombre de passagers (2 milliards en incluant l’international).

En ce qui concerne l’activité fret ferroviaire, celle-ci a été victime de la médiocre conjoncture économique et s’est contractée de 5,4% à 105,9 milliards de tonnes/kilomètres (SNCF: – 7,7%). La filiale DB Schenker logistics a cependant limité le recul de son activité globale grâce à un faible recul (-0,5%) de son activité routière et à une progression de 8,1% du volume de fret maritime.
L’EBITDA (équivalent à la marge opérationnelle de la SNCF) s’inscrit en hausse de 8,9% à 5,6 milliards d’€ (contre 3Md€, stable, pour la SNCF). La marge d’EBITDA a ainsi atteint 14,3% (13,6% en 2011), contre 9% pour son concurrent français, le différentiel entre les deux groupes s’étant accru (5,3 points contre 4.3 points en 2011).
A signaler la bonne performance de DB Bahn Regio (l’activité régionale soumise à la concurrence), dont le CA a augmenté de 2,2% (en ligne avec la hausse des passagers transportés, +2,4%), l’EBITDA de 5,6% à 1,44 Md€ et le résultat opérationnel de 10% à 881M€, avec un effectif en baisse de -0,5%.
Le résultat opérationnel du groupe DB augmente globalement de 17% à 17 Md€. La progression est moindre en résultat net (+10.9% à 1,48 Md€ contre 383 millions pour la SNCF) compte tenu de la hausse des frais financiers, mais la marge nette augmente de 0,3 point à 3,8% du CA (1,1% pour la SNCF).
Quant aux investissements nets, ils connaissent un spectaculaire accroissement de 35%, à 3,5 Md€. Ils restent toutefois inférieurs au cash flow dégagé par les activités (4,1 Md€, +20,8%).
Enfin, la dette de l’entreprise a diminué de 1,4% à 16,4 milliards d’€ (SNCF: baisse de 12% à 7,3 milliards d’€, baisse provenant notamment d’une titrisation de créances de 946M€).