Eurotunnel vient en aide au fret ferroviaire

Malgré la hausse de ses bénéfices en 2012, le groupe Eurotunnel est confronté à la baisse du fret ferroviaire transmanche, le recul atteignant l’an dernier 7% en ce qui concerne le tonnage transporté (à 1,22 million de tonnes) et 3% en nombre de trains (à 2.325).

Un déclin dû notamment à l’arrêt par fret SNCF de son activité wagons isolés sous la Manche ainsi qu’à la surtaxe pour « prestation de sureté » imposée par RFF à l’entrée du tunnel (gare de Calais-Frethun). Mais Eurotunnel reste convaincu du potentiel de développement du fret ferroviaire pour peu que l’on diminue le poids des coûts d’accès à ce marché. D’où l’initiative de mettre en place ETICA (Eurotunnel Incentive for capacity additions), un nouveau dispositif d’aide financière ponctuelle aux entreprises ferroviaires qui décideraient de développer de nouveaux services transmanche de transports de marchandises. Entièrement financé par le groupe Eurotunnel, ce dispositif limité dans le temps (un an) et non renouvelable, ouvert à toutes les entreprises qui en font la demande, vise à co-financer les dépenses de promotions commerciales et les coûts engendrés par un démarrage d’exploitation à faible charge.