Eurotunnel: bonne performance en 2012, en partie exceptionnelle

Les comptes d’Eurotunnel qui viennent d’être publiés sont particulièrement bons dans le contexte actuel. Il faut garder à l’esprit que 2012 a été une année exceptionnelle pour l’activité transmanche, en raison du jubilée de la Reine et surtout des jeux olympiques d’été de Londres. La croissance du nombre de véhicules transportés par les navettes a ainsi été de 7,1%, Eurostar ayant transporté pour sa part 9,9 millions de passagers (+2%). Le trafic des navettes camion a bondi de 16% à 1,5 million d’unités, record historique.

Le chiffre d’affaires 2012 est en hausse de 14% (hors effet de change, la livre ayant progressé de 7% face à l’euro), à 993 millions d’€, par rapport à 2011. Le CA de l’infrastructure a crû de 9% à 777 M€.
La marge opérationnelle (EBITDA) ne croît que de 10% compte tenu d’une forte hausse des charges (+21%), mais la hausse du résultat opérationnel après amortissements (qui ne croissent que de 3%) est en ligne avec celle du CA (+14%). Enfin, la légère baisse des frais financiers (-2%) permet au résultat net d’avancer de 78% à 34M€ contre 19M€.
Quant à Europorte, la filiale de fret ferroviaire d’Eurotunnel, son CA a crû  de 28% à 209 M€. « En France, en deux ans, notre activité a été multipliée par deux et en deux ans nous avons acheminé 1,4 milliard de tonnes-kilomètres » précise son PDG Pascal Saison au journal Les Echos.
La croissance 2013 promet d’être plus modeste mais le groupe s’estime en mesure de générer un croissance durable et d’accroître sa capacité de résistance aux aléas économiques.