Le Cercle des transports s’intéresse à l’endettement dans le secteur des transports

Dans un rapport intitulé « Transport et dette publique », le Cercle des transports, qui regroupe plus de 150 spécialistes de ce domaine d’activité, alerte les pouvoirs publics sur la dérive des déficits publics en la matière.

Selon les calculs de ses experts, le secteur des transports bénéficie actuellement d’un montant total de concours publics annuels de l’ordre de 40 milliards d’euros. Si aucune mesure correctrice n’est prise au cours des vingt prochaines années, estiment-ils, la dette publique correspondante pourrait s’alourdir de 130 milliards d’euros à l’horizon 2030. À l’inverse, la mise en œuvre d’une véritable stratégie de désendettement reposant sur une rationalisation des investissements et des coûts d’exploitation ainsi que sur une augmentation de la participation des usagers pourrait conduire à environ 110 milliards d’allégements budgétaires.
Pour le seul secteur ferroviaire, qui a reçu 11 milliards d’euros de concours publics en 2011, la dérive des déficits atteindrait 80 milliards d’euros en 2030 alors que de fortes mesures de désendettement pourraient permettre d’économiser environ 28 milliards d’euros.