Colloque de l’AFRA – Les acteurs mobilisés pour réussir l’ouverture à la concurrence dans le transport ferroviaire de voyageurs

Mardi 24 octobre, l’AFRA, Association Française du Rail, réunissait l’ensemble des acteurs du ferroviaire en France pour préparer l’ouverture à la concurrence pour le transport ferroviaire national de voyageurs.

L’Association Française du Rail, qui rassemble depuis 2009 de nombreux acteurs privés du ferroviaire (entreprises ferroviaires spécialisées dans le fret et le voyageurs, constructeur de matériel, opérateurs ferroviaires de proximité, opérateurs de transport combiné), a organisé, au Palais du Luxembourg, son colloque annuel sur les opportunités de l’ouverture à la concurrence.

Image colloque

L’événement a réuni l’ensemble des acteurs du ferroviaire en France : entreprises privées, SNCF, ARAFER, élus, experts… qui se sont exprimés autour de 3 tables rondes : l’une dédiée au bilan et perspectives du fret ferroviaire en France, une autre sur la gestion du Réseau et une dernière sur les conditions de réussite de l’ouverture à la concurrence pour le transport ferroviaire national de voyageurs.

Les échanges sur le fret ferroviaire ont montré que la collaboration entre les pouvoirs publics et les entreprises ferroviaires est nécessaire au dynamisme de la filière, comme l’a montré l’exemple des Hauts-de-France. Les intervenants ont cependant mis en avant la nécessité absolue d’une amélioration significative de l’accès au réseau, sans laquelle les perspectives de développement sont faibles.

Un consensus se dégage de l’ensemble des parties prenantes et dans l’opinion publique sur la nécessité de l’ouverture à la concurrence. Le contexte est bien plus favorable qu’il y a quelques années. C’est une occasion historique pour les opérateurs de montrer leur savoir-faire en apportant aux usagers une meilleure qualité de service à un coût plus raisonnable pour la collectivité.

Image colloque

Pour l’ensemble des participants la question du transfert de personnel tout comme une meilleure transparence de la part de l’opérateur historique sont les clefs du succès. Sans un large accès aux données, pour les Régions comme pour les opérateurs, la filière ne pourra pas bénéficier des atouts de l’ouverture.

Cependant, l’Etat doit jouer pleinement son rôle en veillant à une réelle équité de traitement entre tous les acteurs. Comme l’expérience du fret ferroviaire ainsi que les expériences à l’étranger le montrent, seule une ouverture régulée permettra de réussir l’ouverture du marché de transport ferroviaire national de voyageurs.

 

Image colloque 2

 

 

 

Riche de l’expérience de ses adhérents, l’AFRA prendra part au débat et sera, comme elle l’a toujours été, force de propositions pour le développement du transport ferroviaire en France pour les voyageurs comme pour le fret.