Un nouveau site internet

Soucieuse de coller à l’actualité ferroviaire pour mieux défendre ses positions en faveur de la libéralisation du marché, l’Association française du rail (AFRA) modernise son site internet. Il sera en ligne à partir de la deuxième semaine de janvier.

Créé en 2010, le site internet de l’Association française du rail (AFRA) se renouvelle. Offrir une meilleure mise en perspective de l’information ferroviaire en France et en Europe pour mieux appréhender les enjeux liés à l’ouverture du secteur à la concurrence, tel est l’objectif du site de l’AFRA. Dans sa toute nouvelle version, il se pose avant tout en un pouvoir d’alerte et d’analyse des dernières tendances dans le transport de voyageurs comme dans le fret ferroviaire et les infrastructures.

Des avis et éclairages librement exprimés

Aussi, pour mieux défendre les positions des membres de l’AFRA auprès des pouvoirs publics et des autorités de régulation, le nouveau site internet de l’AFRA propose-t-il une nouvelle organisation de l’information articulée autour d’une actualité vivante et documentée. Dans la partie actus, figure l’incontournable interview mensuelle d’un acteur ou d’un expert du ferroviaire. Mais aussi les « Temps forts » traitant des problématiques du secteur à travers des articles de fond ainsi que des brèves abordant les sujets dominants du moment. Autant de contenus riches et variés qui viennent nourrir les positions de l’AFRA, la Lettre Ferroviaire et Les Rencontres de l’AFRA. Depuis 2013, ces Lettres et Rencontres font l’objet d’enquêtes, de recherches documentaires et s’enrichissent d’entretiens.

Une lecture transversale permet également, à travers les rubriques « l’AFRA », « Actualités », « Données ferroviaires », « Réforme ferroviaire », « Réglementation », de promouvoir la communication de l’AFRA à partir de thèmes  régulièrement consultés par les internautes sur internet.

Ces données participeront ainsi à une meilleure visibilité du site de l’AFRA sur le Net. Les internautes pourront recevoir des alertes au fur et à mesure de la mise en ligne des articles de fond.